»» Accueil poème

Tout autour de son corps, la coquille de fer
Protège ses émois auprès de tout compère.
Son image est blindée sous cette carapace ;
Elle peut déprimer sans aucune menace…

Tout au fond de son corps, la coquille de pierre
Pour « oublier » les maux, le coeur de ses prières.
Ses pensées sont glacées, ses sentiments gelés
En léthargie totale, pour mieux se protéger…

Mais juste une fissure brise là les coquilles
Tuant les carapaces, loin de toute béquille.
Les larmes en éruption coulent en effusion,
Et l’angoisse apparaît, faussant les illusions…

Tel un pauvre mollusque, perdu sans sa coquille,
L’agonie est bien là, loin d’un soleil qui brille.
La chute des coquilles étant dévastatrice,
Elle veut reconstruire ses armures protectrices…

Valérie S. (Art & Poèmes)

VN:F [1.9.22_1171]
Une note pour ce poeme ?
Rating: 6.9/10 (130 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
La chute des coquilles, 6.9 out of 10 based on 130 ratings

No comments yet.

Pour laisser un commentaire sur le poeme

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Les champs marqués d'une " * " sont obligatoires.

Recherche dans le site Art&Po

Un peu d'aide pour rechercher un poème ou pour naviguer dans les pages ?

Recherche personnalisée
Poème Amour - Poème triste - Galerie photos et dessins - Saint Valentin
.

Vous aimez Art&Po ?

Faîtes le savoir en votant +1 !



Infos


  • Tous les écrits sur les pages Art et Poèmes sont des poèmes créés par Valérie S. Vous pouvez trouver d'autres poètes sur le Forum Art&Po.
  • Respectez les droits d'auteur, s'il vous plait, n'affichez pas ces textes sur d'autres sites sans l'accord de l'auteur des poèmes. Mille Mercis.

Meta

Valid XHTML 1.0 Transitional
Valid CSS!

Quelques Liens

Pub

Archives poemes